• poney
  • oleron 1
  • oleron3
  • oleron2
  • Randonnee2
  • carrousel
  • mervent2
  • dressage poney


Cheval Médiateur

Destinée aux établissements scolaires et spécialisés, la Maison du cheval utilise le cheval comme médiateur dans la mise en oeuvre de programmes d'éveil ou de savoir, de rééducation et de réinsertion.
Social
La MDC a aussi pour vocation de permettre aux personnes handicapées ou en difficulté d'appréhender les notions de responsabilité, de respect, d'assurance et de développement de soi grâce au cheval médiateur.
Scolaires, Centre de loisirs...
De la maternelle au lycée, la Maison du cheval accueille les centres de loisirs et les écoles en classe de découverte, séjours équitation...

Programme établi en fonction de vos souhaits et de votre budget.

 
Un peu d'histoire ... 

Fondement des activités à médiation avec le Cheval

Née dans les années 60, l’utilisation de la médiation du cheval pour des rééducations motrices dans les pays nordiques, on fait l’objet d’un développement et de protocoles techniques les structurant dans les différents aspects de prise en charge et d’accompagnement des publics handicapés ou en difficulté, s’éloignant largement de l’aspect restrictif «  équestre » auquel les personnes non averties se réfèrent au premier abord.

Développées sur le plan international et sur tous les continents, ces activités font l’objet sur notre territoire de pratique dans 9 établissements ou services sur 10 relevant des structures hospitalières  (psychiatriques, pédopsychiatrique et de rééducation principalement) ou médico-socio-éducatives. Elles sont très largement et de plus en plus utilisées à destination des publics en difficulté d’insertion.

L’utilisation des activités avec le cheval est orientée selon 4 axes :

  • Les activités où la médiation avec le cheval s’adresse aux publics ressortissant des structures médico-socio-éducatives ou hospitalières au sens le plus large possible. En fonction de chaque projet individuel le cheval vient prendre ici une place privilégiée dans la participation à résoudre des problématiques bien ciblées : elles participent en cela au projet d’accompagnement et de prise en charge dont fait l’objet l’enfant, le jeune ou l’adulte en prenant en compte tous les aspects du développement de l’évolution (psychiques et physiques)
  • Souvent improprement nommé équithérapie, l’hippothérapie demeure l’origine de la médiation des activités avec le cheval. En effet, essentiellement usitées en réadaptation ou rééducation fonctionnelle ou réparatrice, les médiations avec le cheval se substituent pour le patient à un acte kinésithérapeutique pour certains ou psychothérapeutique pour d’autres. En France et dans le monde, des structures spécialisées de rééducation se sont dotés, en leur propre sein, d’équipement permettant ces pratiques rééducatrices. Nous nous éloignons ici de toutes les références «  équestres » puisqu’il est question d’utiliser les mouvements du dos du cheval provoqué par son pas avec des effets sur les grandes fonctions liées à la motricité , ceci est évident dans le cas des prises en charge précoces chez les enfants présentant des poly ou pluri handicaps avec lesquels ces pratiques permettent d’accéder plus rapidement à la tonicité rachidienne et les résultantes qui en découlent.
  • Ainsi, nous voyons que ces pratiques ne relèvent pas exclusivement d’un aspect «  équestre ou cheval » mais d’un véritable outil vivant médiateur, chargé culturellement, émotionnellement, porteur au sens stricte ou au sens figuré. Médiation au sein de laquelle un enchevêtrement d’effets mobilisent une personne dans une dimension pluridimensieonnelle ou chacun trouve force et matière à se dépasser, à grandir, à s’accepter.